défendre les eaux ancestrales

Défendre les eaux ancestrales fait ressurgir des récits qui se sont formés puis ont disparu au contact d’une étendue d’eau. Hera Büyüktaşcıyan nous livre une lecture poétique et sensible du territoire qui l’accueille.

L’exposition tire son titre de la pièce Defending Ancient Waters présentée dans la Nef du centre d’art de Vassivière*. Ce projet au ccc od explore l’agencement du non-humain, en examinant des fragments d’histoires sociales, environnementales et culturelles et leurs traces, en relation avec la dynamique morphologique de l’eau et ce qu’elle charrie à travers ses courants.

 

 

*Exposition réalisée en coproduction avec le Centre International d’Art et du Paysage – île de Vassivière. Son premier volet y est présenté du 26 novembre 2023 au 10 mars 2024.

dates

du 29 mars 2024
au 05 janvier 2025

tarifs et billetterie

Née en 1984 à Istanbul, Hera Büyüktaşcıyan travaille de manière in situ en prenant le temps de découvrir un territoire à travers ses histoires locales et pratiquant la marche comme méthode d’observation et de dessin dans l’espace.

Défendre les eaux ancestrales fait ressurgir des récits qui se sont formés puis ont disparu au contact d’une étendue d’eau. Hera Büyüktaşcıyan nous livre une lecture poétique et sensible du territoire qui l’accueille.

L’exposition tire son titre de la pièce Defending Ancient Waters présentée dans la Nef du centre d’art de Vassivière*. Ce projet au ccc od explore l’agencement du non-humain, en examinant des fragments d’histoires sociales, environnementales et culturelles et leurs traces, en relation avec la dynamique morphologique de l’eau et ce qu’elle charrie à travers ses courants.

 

 

*Exposition réalisée en coproduction avec le Centre International d’Art et du Paysage – île de Vassivière. Son premier volet y est présenté du 26 novembre 2023 au 10 mars 2024.

Date

29 mars 2024 - 05 janvier 2025

Heure

1h00 - 18h00
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Aller au contenu principal